Fragments du Bâton de l'Unique

Le Premier Livre dit que, lorsque Esagil était une terre jeune et pleine de vie, l’Unique en désignant le Premier Messie lui fit cadeau de son Bâton afin qu’il puisse arpenter le monde et propager sa religion. A la mort de ce dernier, le bâton fut brisé et lorsque les suivants de l’Unique vengèrent le Messie, ils en retrouvèrent les fragments.  

Ceux-ci furent conservés dans le plus saint reliquaire d’Elyse, la capitale impériale, jusqu’à ce que le Second Messie ordonne que l’un des fragments soit incrusté dans la hampe de la bannière de la première Compagnie de l’Unique, le Croc Sanglant. Plus qu’un symbole, la puissance divine du fragment permettait aux âmes instruites qui s’en saisissaient de maîtriser certaines Forces fondamentales de l’Univers. A leur création, chaque compagnie fût dotée d’un fragment lui permettant à chacune de lutter contre une part spécifique de la noirceur du monde.

Alors que nous cherchons à reconstituer l’Ancre du Monde pour sauver Lûn et qu’il nous est nécessaire d’obtenir un artefact capable de créer un équilibre parfait des Forces, les fragments du Bâton semblent être notre seul espoir. Récupérés ces dernières années, trois fragments sont déjà en notre possession ou celle d’alliés. Seul le fragment du Croc Sanglant reste manquant mais nos recherches indiquent qu’ils se trouveraient dans le Bois des Rêves. 

Malheureusement il s’avère que la Phalange Noire, le Croc Sanglant et leurs suppôts sont activement à leur recherche. Malgré le fait qu’ils ne reculeront devant rien pour les obtenir, nous ne pouvons pas les laisser se les approprier.

– Extrait du rapport « Reconstitution de l’Ancre » par Naal, Premier Ceryx, 1285