Rapport d’études de l’éveil du démon intérieur chez une personne non préparée: Le Contrôle (Partie 2)

A relire – Amélie

Rapport d’études de l’éveil du démon intérieur chez une personne non préparée.

Extrait du Journal de Laboratoire de Hadaron, Maître Questeur Inquisiteur

 

Jour : 01.05 Néridor de l’an 1283 du Calendrier de l’Unique

Lieux : Kraal-Abbaye de St-Siméon de Terlagaal

Expérience n° : 2 DEMO 33 DmInt 584 NP 356.4 P2

Sujets : 762.45.1 à 762.45.23

 

Intitulé :

Eveil par l’intermédiaire d’inhalation de poudre de jade du démon intérieur chez un sujet non préalablement préparé.

Phase 2 : Effets de la possession

Résumé du procédé :

Suite au réveil de leur démon intérieur, les sujets sont gardés en observation dans différents environnements : soit la Fosse lorsque le sujet perd tous intérêts pour la suite des expériences ou la zone de stabulation libre (ZSL) (avec restriction ou non des contacts sociaux) lorsqu’il est encore possible de continuer avec lui. Toutes les observations sont couchées sur le papier puis examinées et analysées par le collège.

Puis les données extraites sont traitées sous formes de statistiques afin de faire ressortir des comportements dominants. Cependant nous devons déplorer l’incapacité de nos services à exploiter plus avant ces données. Ceci est principalement dû au manque d’informations relatives au passé des sujets. Ce manque nous empêche de relier les causes et les conséquences.

 

 

Extraits d’observations :

Sujet : 762.45.1

Caractéristiques :

Lieu ZSL     Temps de survie : 12.56 Heures                   Type de Mort : Folie

Observations : Propos incohérents concernant des richesses, fou rires incontrôlables, à genoux au milieu de la cellule, le sujet semblait lancer en l’air des pétales ou des pièces invisibles ; sentiment d’euphorie malsaine. Le corps avait une horrible grimace lors de son passage dans le coma.

Sujet : 762.45.8

Caractéristiques :

Lieu : Fosse           Temps de survie : 4.35 Heures           Type de Mort : autre

Observations : rusé et résistants, mouvements lestes possibles malgré la léthargie généralisée. Mort lors d’un conflit pour de la nourriture. Aurait pu survivre plus longtemps

Sujet : 762.45.9

Caractéristiques :

Lieu : ZSLR         Temps de survie : 24.20 Heures                   Type de Mort : Stoïque

Observations : Détention tranquille jusqu’à 24h, dès lors le sujet sembla en grande lutte tant physique que verbale avec lui-même : tantôt il se tenait la tête dans les mains, tantôt il gesticulait, s’en suivit une accalmie subite. Puis soudainement le sujet c’est effondré, dans le coma mais avec le visage serein.

Sujet : 762.45.14

Caractéristiques :

Lieu : ZSLR     Temps de survie : 13.02 Heures     Type de Mort : Combustion

Observations : Le sujet paraissait paisible jusqu’à ce qu’il rougisse et que de grosses gouttes de sueur perlèrent sur son front. Il enleva sa chemise et ses chausses, puis se mit à hurler que le sol était brûlant, il s’est réfugié sur sa paillasse avant de sombrer dans le coma en se tortillant de douleur

 

 

Analyse générale :

Nous avons pu constater que les sujets ont globalement 14h pour se faire exorciser ou maitriser le rituel d’équilibrium après s’être convertis à l’Unique avant de tomber dans un profond coma. Si l’on ne croit pas véritablement en l’Unique, les effets du rituel ne sont pas suffisant pour échapper à la mort.

 

Nous avons réussis à identifier et séparer, pour l’instant, jusqu’à sept types de symptômes différents, avec chacun leurs caractéristiques propres, qui mènent au coma.

  • Les « Berserkers » : Les sujets se frappent eux-mêmes et se projettent contre les murs jusqu’à ce que mort s’en suive. Dans leur folie destructrice, ils utilisent tout objet à disposition. Ils finissent par mourir de leurs blessures après que celles-ci cessent de se refermer.
  • La « Terreur » : Les sujets hurlent à la mort, se grattent jusqu’à s’arracher des lambeaux de chaires et se jettent contre les murs. Certains essayent même d’atteindre leurs organes afin de se les arracher. La mort les saisit lorsque leurs blessures ne se referment plus.
  • La « Combustion » : Les sujets semblent brûler de l’intérieur. Aucuns signes externes autres que de grands cris et beaucoup de sueurs n’ont étés remarqués. Les symptômes apparaissent au fur et à mesure. Les sujets meurent rapidement après l’apparition des symptômes les plus violents tels que le fait de se tortiller sur le sol en gémissant de douleur.
  • Le « renfermement » : Tantôt les sujets sont prostrés, recroquevillés dans un coin de la cellule, tantôt ils l’arpentent avec des allures de nobliaux et un air supérieur de dédain.
  • La « Folie » : Les sujets passent leurs dernières heures totalement fous. Ils jonglent entre propos incohérents, rires incontrôlés et des attitudes versatiles. Puis ils meurent d’une lente agonie
  • La « Mort Stoïque » : Après un moment de lutte intense, les sujets se calment en un instant et semblent trouver une paix aussi solennelle qu’immédiate. Puis après quelques secondes de béatitudes, meurent sans un bruit
  • La « Mort Gauche » : Les sujets se comportent comme dans des corps inadaptés. Ils ne peuvent gérer leur force grandissante ni leur équilibre défaillant. Ils ont les geste saccadés et gauches. Ils restent courbés comme si le plafond est trop bas pour eux. Leur mort s’effectue dans un râle sonore et profond.

Quelques survivants sont à noter. Ceux-ci sont gardés spécialement à part dans des cellules plus confortables qu’alors et ils sont longuement interrogés, observés et testés.

Cependant, il ne nous est guère possible de pousser plus loin nos investigations car un manque flagrant d’information fait rage dans nos rangs.

Je profite de l’envoi de ce rapport au Conclave d’ Ebène pour mettre en exergue le manque d’informations fournies en aval relatives au passé des sujets qui se fait cruellement sentir.

Ces informations seront d’autant plus précieuses qu’un lien étroit entre les sept types différents de cas de coma et les symptômes apparus lors de la première phase se précise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *