Exploration du Bois de Rêve par l'expédition du Collège de Magie I

Exploration du Bois de Rêve par l’expédition du Collège de Magie I *

Cher journal,

Toi et moi avons été choisi comme chroniqueurs pour relater l’exploration du Bois de Rêve par l’expédition Bering-Krupps-Ruscher-Walt-Durden composée d’éminents membres du Collège de Magie et de la soldatesque de l’Ordre de Thiers.

Malgré nos nombreuses protestations, cette expédition est réduite en nombre d’hommes d’armes et en serviteurs. Ceci prétendument pour des raisons de discrétion. De fait, nous devrons nous passer de tout le confort moderne. Je me disais bien que l’offre de la Directrice du Collège m’avait l’air trop alléchante.

***

Je ne ferai pas l’affront de parler des affres du chemin entre le Collège de Magie et le Bois de Rêve. Sache juste, cher journal,  que nous avons dû abandonner la carriole à mi-chemin à cause de la boue et que nos postérieurs portent encore les outrageuses marques d’une chevauchée beaucoup trop longue pour les hommes de science que nous sommes.

Une fois arrivés à l’orée du Bois, nous avons pu constater l’ampleur du désastre.

Les Brumes ont en effet recouvert tout le Bois et commencé à changer la nature et la disposition des lieux.
Après quelques analyses rapides à base de sortilège de savoir, nous avons formellement identifié la Brume comme un composant à base d’Éther, d’essence de l’île ainsi que d’une forte présence magique.

Cette dernière doit provenir du mythique Puits de Magie dont parlent les légendes.

***

Il a été décidé de tenter l’exploration jusqu’au Puits de Magie. Certains de mes collègues ont pourtant mentionné le fait que la Brume pourrait nous être néfaste. A part un léger sentiment de désorientation, nous n’avons pu déceler le moindre danger dans sa composition. Demain, notre troupe pénétrera dans la Brume.

***

Premières impressions : marcher dans un nuage, tous les bruits sont atténués ou amplifiés. La notion de distance est perdue immédiatement. Il y a comme un voile de tulle blanche qui s’abat sur nos yeux. On n’y voit pas à plus de 3 mètres.

Quelques fois, des murmures semblent tout proche de nous, d’autres fois on entend des chants lointains.

Le Professeur Krupps a tiré des magicogrammes et fait des recoupements selon les théories de Tulgidor sur la classification. Selon lui, nous aurions affaire à une Magie Primaire Intérieure d’un point de vue du Plan Éthéré, mais Extérieure d’un point de vue de l’île de Lûn. De fait, il impute à la Brume une vie et un champ magique propres. Théorie que réfute avec véhémence le Docteur Ruscher.

Quoi qu’en dise les  hommes d’armes de l’Ordre de Thiers, j’ai l’impression que nous sommes perdus.

***

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *