1030 – 1032 CU : Chronique d’Ur II

1030-1032 CU : Chronique d’Ur  II – par Hervir Frattelis

1.3. Zaeal 1030 CU

Selon les chroniqueurs qui m’ont précédé, voilà des centaines d’années que la paix et la félicité de l’Unique règnent sur le monde d’Ur. Sous la bienveillance de Lûn, comme le nomme les autochtones.

Ceux-ci sont des créatures étranges et multiples qui vivent en harmonie. Bien que leurs enfants se fassent rares, ils vivent tous au moins deux fois plus longtemps que n’importe quel humain.

Au sein d’Ur, nous avons suivi les enseignements de la Horde Macabre et nous prônons, au nom de l’Unique, l’amour et l’entente entre les races, les arts et le développement personnel au travers de la communauté.

Selon les récits que j’ai retranscrits plus loin, avant la venue de la Horde Macabre d’anciens dieux du sang se battaient et se massacraient entre eux. Lorsque les hommes de l’Unique sont arrivés, amenant avec eux la parole de Lûn et leur foi, ils ont tout fait pour libérer les habitants du joug de ces tyrans. Pour ce faire, ils ont abattus le Dieu Rage et ramener son essence sur l’île de Lûn dans le monde d’Esagil.

Cependant, depuis le passage du millénaire, les choses ont radicalement changé sur Ur. L’Unique ne nous parle plus et certains hauts prêtres sont terrifiés. Cette peur se mue en un mouvement de haine et de volonté d’hégémonie. Ils prônent de plus en plus la supériorité des humains. Si seulement nous savions ce qu’il est advenu de l’Unique… Je vois de sombres nuages s’amonceler et ils n’augurent rien de bon pour l’avenir d’Ur.

9.5. Neridor 1031 CU

Je pense que des démons ont infiltré le cœur des hommes d’Ur, qu’ils soient orques, elfes, lutins, farfadets, trolls ou humains. Chaque jour, les tensions entre races sont plus grandes. Chaque jour, il y a des histoires de viol et de massacre racial. Une autre théorie semble soutenir que nous avons affaire aux esprits des dieux vaincus par la Horde Macabre. Je vais tout faire pour en avoir le cœur net.

2.6. Neridor 1031 CU

Avec quelques amis, nous avons monté un groupe qui tente de prouver la présence des démons. En tant que scribe, je suis chargé de trouver ce que les anciennes chroniques de la Horde Macabre pourraient nous avoir laissé comme informations.

4.7 Neridor 1031 CU

J’ai trouvé un vieux manuel traitant de la chasse aux démons. Ce dernier regorge d’informations.

6.7 Neridor 1031 CU

Beaucoup de pages pour pas grand-chose. Le manuel est écrit par un professeur d’un collège de magie d’Esagil. Je n’ai jamais visité ce collège de magie, ni Esagil d’ailleurs, mais si jamais l’occasion se présente je dirai quelques mots à l’auteur de ce recueil de 600 pages. Il y a cependant quelques commentaires intéressants ajoutés en marge par un certain Jonathan Mesvilles. Celui-ci devait être un vrai chasseur de démons, son écriture est déplorable.  

8.7 Neridor 1031 CU

Gloire à l’Unique ! J’ai pu déchiffrer les pattes de mouche de Mesvilles et enfin trouver quelques conseils intéressants.

Pour savoir si un être est possédé, il faut lui faire boire de « l’Eau de l’Unique ». Apparemment, selon le manuel, cette dernière serait produite par les grands alchimistes et serait composée d’autant de potions qu’il y a d’éléments. La difficulté est que la part de chaque élément se doit d’être totalement égale.

9.8 Neridor 1031 CU

Nous avons attrapé un démon. L’Eau de l’Unique lui brûle le gosier et le fait atrocement souffrir. Son corps n’est qu’une enveloppe et nous avons pu voir que l’esprit de son hôte est comme coincé dans son propre corps. Cependant, sous l’effet de l’Eau de l’Unique, l’hôte tente quelques fois de reprendre le dessus. Le démon a toutefois tellement malmené son corps qu’il a fini par se trancher la langue avec ses propres dents et s’étouffer. Nous avons alors pu constater qu’un petit nuage sombre est sorti du corps du mort et est vraisemblablement parti rejoindre les enfers auxquels il appartenait. Nous avons médité et pratiqué le rite de l’Equilibrium, ce qui nous a tous fait le plus grand bien. En vain, nous avons tenté le soir-même de démasquer d’autres démons. Il nous faut plus de sujets pour continuer nos expériences, mais les mouvements populaires anti-créatures et les groupes d’auto-défense anti-créatures imposent des couvre-feux.

2. 11 Hogos 1031 CU

Notre groupe compte plus d’une centaine de chasseurs, mais nous avons réagi trop tard. Tout Ur s’enflamme. Les démons sont bien plus infiltrés que nous le pensions et ce jusqu’aux plus hautes sphères du pouvoir politique et religieux. Nous pensons cependant que quelqu’un ou quelque chose les a appelés.

Nous avons trouvé le moyen de faire parler un démon. Pour ce faire, il nous faut tout d’abord le capturer vivant, puis prononcer son vrai nom d’une voix ferme et posée. Ceux que nous arrivons à briser ainsi nous ont été très précieux. Pour trouver le nom d’un démon, il faut trouver le sort de magie arcanique ou la potion à laquelle il est vulnérable. Si vous faites résonner la bonne note magique en eux, leur esprit et leur volonté s’effondrent pendant quelques secondes et, si vous leur demandez leur nom, ils vous le révéleront.

Par ce biais, nous avons remonté la piste des premiers démons venus sur Ur. Il semblerait qu’ils aient été invités par une cabale composée de prêtres de l’Unique et de non-humains, avec à sa tête une créature mi-homme mi-démon du nom de Taline. En déstabilisant Ur, ils veulent invoquer un de leur ancien dieu sanguinaire ou quelque chose dans ce goût là. Ce pourrait-il que ce soit le Dieu Rage ?

2.2 Zaelal 1032 CU

Ils nous ont déclaré la guerre et proclamé hérétiques. On pourra dire que ce l’on veut, mais ces démons ont le sens de l’humour. Il n’en reste pas moins que désormais nous n’avons plus d’autre choix que de fuir dans les catacombes de la ville. Je reste encore pour terminer la copie de quelques chroniques, mais la plupart d’entre nous a déjà rejoint notre refuge. Ils ont juré de continuer la lutte et de tuer autant de démons que possible avant de rejoindre notre Dieu Unique… où qu’il soit.

3.2 Zaelal 1032 CU

J’ai eu une vision. J’ai vu l’Unique. Il était entouré de Brumes. Il flottait dans l’Ether. Son corps était mécanique, à l’exception de son visage. Il m’a regardé et m’a dit : « Fuis! »

Alors, je fuis ce soir…

J’ai foi en lui. Il ne nous a pas abandonné. Il n’est pas mort.

Je confie ces pages à un vieux livre, en espérant que quelqu’un les lira un jour.

Que l’Unique vous garde et puissent la paix et l’harmonie revenir sur Ur.

 Hervir Frattelis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *