725 CU – Cie de la Horde Macabre

Chronique de la compagnie de la Horde Macabre.

725 CU, Chroniqueur : Jeremiah Tram « Urbain »

Au matin les quatre compagnies de l’Unique se sont alignées en bon ordre devant le temple.

On nous remis les étendards avec, dans chacun d’entre eux, un fragment du Bâton de l’Unique.

Nos étendards nous protégeront de la magie de nos ennemis et nous permettront de frapper mortellement les démons et autres hérésies.

La compagnie de la « Légion Infernale » s’est avancée et, après avoir rendu les honneurs, est partie pour le Sud. Ses ordres restent inconnus car elle ne répond qu’au commandement du Haut Père de l’Empire Unique. Ses membres sont des chasseurs de démons. Selon les rumeurs, leur mission les emmènera jusque dans les abysses…

Puis la compagnie de la « Phalange Noir » ont fait d’impressionnants mouvements militaires avant de quitter la place. Leur cohésion et leur moral d’acier leur permettront d’étendre l’hégémonie de l’Empire dans les marches de l’Est mais aussi d’annihiler toute opposition dans les grandes Cités.

La compagnie du « Croc Sanglant » s’est déchainée dans un feu d’artifice de magie. Ses membres sont des experts de la chasse aux sorciers. Leurs pas les mèneront dans les terres du Nord, avec pour but de prêcher l’Unique dans le cœur des barbares et d’exterminer  leur Chamans. 

Enfin, notre compagnie, la « Horde Macabre », s’est avancée en silence et a rendu les honneurs. Nous n’avons pas fait état de notre puissance, ni fait montre d’une discipline particulière. Nous avons hâte de partir car notre mission est des plus impérieuses. Nous sommes les tueurs de Mort. Nous sommes ceux qui cassent les crânes et traquons les nécromanciens au-delà de l’Ether. De noir vêtus, nous combattons le feu par le feu. Beaucoup d’entre nous sont originaires de la cité de Faune située dans l’Ether proche.  Cette dernière étant tombée récemment sous les attaques d’un Nécromancien nommé Bomaz nous prendrons plaisir à empaler ce fou devant les portes de notre cité libérée.

Gloire à L’Unique.