Légende de la Coupe Démoniaque

La légende raconte que cette coupe était à l’origine une urne funéraire. Lors d’une bataille ayant déchiré les ancêtres des terres du Nord, la mort de Reghard le Chiverne avait secoué tout la partie supérieur de Montagne de Jud. Le corps de ce Reghard avait été mis à l’écart des bûchers de la bataille. On avait honoré son esprit et suivit les rites des barbares du centre en l’incinérant. Ces cendres furent récoltées et scellées en cette coupe. Dès lors, celle-ci prît le nom de Coupe Originelle du Nord. Elle était sacrée pour tous les premiers hommes de ces contrées.

La légende continue… On dit qu’un soir d’éclipse lunaire, des hommes venus de la mer profanèrent la crypte où les cendres du Chiverne étaient entreposées. Le précieux contenu de la coupe disparu, on en retrouva que la base de l’urne, vide et ébréchée. Cette profanation sonna le déclin du clan des Chivernes, leur peuple ayant perdu l’âme de toute leurs croyances, il s’abandonna à la discorde et aux conflits internes. La coupe tomba dans l’oubli… Plus personne ne s’en soucia…

Mais un jour, un homme la découvrit en cherchant un abri dans la roche alors qu’un énorme orage éclatait au dehors. Au fond de cette abri de fortune il s’en saisit, voyant déjà le prix qu’il pourrait en tirer au prochain village qu’il rencontrerait.. A l’instant où il apposa sa main sur la Coupe, un éclair l’aveugla.

Quelques jours plus tard, on vit un homme, qui prétendait posséder un calice maudit, débarquer en ville.  Apparemment, le calice livrait vision de démons aux formes les plus étranges, s’adonnant à des rituels tous plus effrayant les uns que les autres. Tout le monde le prit pour un fou, sauf un homme encapuchonné. Ce derniers semblait être particulièrement intéresser par les dires du fou. Le lendemain ces deux individus avaient disparu et la coupe aussi.